top of page

Jonathan Normand et Aurélien Demaurex parlent du mouvement B Corp

Dans cette nouvelle approche de “B Exchange”, Jonathan Normand, fondateur et CEO de B Lab Suisse, va à la rencontre de diverses B Corps pour échanger sur leurs modèles d'affaires, leurs parcours en tant que B Corps, les principaux défis auxquels elles font face, ainsi que leur vision prospective pour leurs secteurs respectifs. En mars 2023, Ecorobotix, une startup engagée, a obtenu sa recertification B Corp faisant passer son score de 80.3 en 2019 à 112 en 2023. À cette occasion, Jonathan Normand a eu l'opportunité d'échanger avec Aurélien Demaurex, CFO et cofondateur d’Ecorobotix, pour explorer ce moment significatif au sein du parcours d'amélioration continue de la certification B Corp.



JONATHAN NORMAND: Salut Aurélien et merci pour cet échange ! Pour commencer, peux-tu nous expliquer comment Ecorobotix, dans le domaine de la technologie pour l'agriculture a évolué depuis sa création ? Quels ont été les principaux jalons de votre développement interne et comment ont-ils influencé l'orientation actuelle de votre entreprise ?

Aurélien Demaurex: Hello Jonathan, alors pour t’expliquer, après quelques années de gestation, les cofondateurs d'Ecorobotix, Steve Tanner et moi-même, avons lancé l'entreprise avec un projet de recherche InnoSuisse et embauché notre premier employé. En 2016, nous avons lancé un premier prototype, suivi par des essais d’une douzaine de robots autonomes en Suisse. En 2019, Ecorobotix a obtenu sa première certification B Corp pour son engagement en matière de responsabilité sociale et environnementale, de responsabilité juridique (y compris la modification de ses statuts) et de transparence. Cette certification a, comme tu le sais, été renouvelée cette année. En 2021, l'entreprise a lancé son premier produit commercial, ARA, un pulvérisateur ultra précis conçu pour minimiser jusqu'à 95 % l'utilisation de produits phytosanitaires et réduire considérablement les émissions de CO2. Dès lors, nous avons connu une croissance rapide, consolidant l’équipe de direction en 2021 et réussissant un cycle de financement de 52 millions de dollars en début d'année 2023. Cette expansion a permis d'introduire ARA dans plusieurs pays, en commençant par l’Europe, puis l'Amérique du Sud, suivie du Canada, et prochainement des États-Unis. Actuellement, l'entreprise emploie environ 90 personnes et distribue ARA dans près de 15 pays à travers le monde.

Chez Ecorobotix, nous nous efforçons de progresser dans notre technologie, en améliorant
constamment nos algorithmes existants et en en intégrant de nouveaux pour répondre aux besoins d'une gamme variée de cultures. L'objectif principal de notre entreprise reste de révolutionner l'agriculture en priorisant la préservation de l'environnement grâce à la réduction de la consommation de produits chimiques et d'énergie, à la diminution des émissions de CO2 et à la protection de la biodiversité des plantes et des sols.

J.N: C'est fascinant la réflexion que vous avez menée sur votre vision dès les origines d'Ecorobotix. Votre démarrage sur les bases d'un projet de recherche InnoSuisse témoigne du rôle crucial de la recherche fondamentale dans la conception des innovations majeures. Et d’ailleurs votre mission est claire : la combinaison d’avancées technologiques avec la préservation de l'environnement est la clé pour un avenir plus durable. Dans cette perspective, comment Ecorobotix assure-t-il son développement à l’international ? Quelle stratégie avez-vous mise en place pour entretenir des relations efficaces avec vos partenaires, clients et autres parties prenantes à travers le monde ?

A.D: Nous accordons une grande importance à la qualité de nos relations avec nos partenaires et faisons de leur satisfaction une priorité absolue. Pour s’assurer que nos clients soient bien familiarisés avec l’utilisation de nos machines, nous nous efforçons de leur offrir une « expérience après-vente » inégalée, comprenant une assistance personnalisée de la part de notre équipe de vente, des mises à jour régulières des logiciels et des sessions de formation complètes. Nous accordons d’ailleurs cette même attention envers toutes nos parties prenantes, que nous tenons informées, entre autres, par le biais de rapports mensuels et de bulletins d’information.

J.N: Et comment mesurez-vous votre impact, non seulement au niveau économique, mais aussi social et environnemental ? Quels indicateurs spécifiques utilisez-vous pour évaluer cet impact dans le contexte de la technologie pour l’agriculture ?

A.D: Notre technologie permet de réduire considérablement l'utilisation d'herbicides, de pesticides et d'engrais liquides (respectivement jusqu'à ~80-95%, ~10%, ~8%). La production de ces produits chimiques est extrêmement énergivore et leur empreinte CO2 est importante. Nous disposons de données précises sur les hectares traités, les volumes de produits chimiques appliqués et les volumes équivalents qui auraient été utilisés dans le cadre d'une pulvérisation conventionnelle. Nos données et nos méthodes de calcul sont en cours de validation auprès de partenaires externes et nous permettront également de vendre à terme des crédits carbones sur le marché. Sur le plan social, nous valorisons la proximité, l’ouverture d’esprit et le dialogue. Notre politique est basée sur un esprit d’équipe cohésif et des objectifs communs forts. Nous offrons notre temps à notre communauté en consacrant, par exemple, une journée par année dans un projet communautaire à impact positif (travail avec des agriculteurs, gardes forestiers, protection de l’environnement). Parallèlement, nous nous inspirons de la communauté B corp et de différents projets du mouvement à l’échelle nationale. Nous avons notamment démarré notre enregistrement au registre STI (NDR; Ecorobotix est désormais inscrit au registre) et notre conseil d’administration fait partie intégrante du Swiss Board for Agenda 2030.

J.N: Votre technologie c'est vraiment un pas de géant pour l'agriculture durable ! Et entrer dans le jeu des crédits carbone montre que vous êtes engagé dans la transition verte. On est privilégié d’avoir des acteurs comme vous qui sont prêts à s’investir comme le montre votre récente implication dans le projet de statut juridique pour les entreprises durables! Du coup je me demandais, quels sont les principaux défis que vous avez rencontrés jusqu'à présent, particulièrement dans votre secteur spécifique et en tant que startup ? Et comment avez-vous réussi à surmonter ces obstacles ?

A.D: Bien entendu, notre startup a été confrontée aux principaux défis que rencontrent toutes les startups. Financement, constitution d'une équipe, adaptation produit-marché, développement de l'activité, gestion de la concurrence, etc. Pour Ecorobotix, s’adapter au marché a signifié abandonner l’idée initiale d’un robot complètement autonome et d’intégrer sa technologie dans ARA, un pulvérisateur d’ultra-haute précision, tiré par un tracteur. Et puis, nous avons réussi à obtenir une bonne base de financement, en particulier au cours de l'année écoulée, ce qui a constitué un tournant décisif pour notre entreprise. Nous avons également été en mesure d'embaucher une équipe plus importante, atteignant environ 90 employés. L'année dernière, en 2022, nous avons doublé de taille, mais l'obstacle le plus délicat a été la différenciation par rapport à la concurrence. Il est toujours difficile pour les jeunes entreprises de devancer les grands acteurs. Il faut pouvoir prouver que notre technologie est meilleure et a ses avantages selon le secteur d’application.

J.N: Aurélien, ton parcours avec Ecorobotix est vraiment inspirant. Face aux défis universels des startups, vous avez su faire preuve d'agilité en réorientant votre vision vers ARA. Cela montre à quel point savoir s'adapter est crucial pour préserver sa place sur le marché. Et puis, doubler de taille en un an, c'est une prouesse en soi ! Ce qui me frappe c’est votre détermination à continuer à innover malgré la concurrence. C'est clairement cette persévérance et cette volonté de montrer la valeur ajoutée de votre technologie qui font d'Ecorobotix un acteur majeur de son secteur. Continuez sur cette lancée! En parlant d'évolution, avec votre certification B Corp, comment dirais-tu que cela a aidé votre entreprise jusqu'ici ?

A.D: L'obtention de la certification B Corp a transformé notre entreprise, nous permettant de prospérer en tant que force de changement positif tout en stimulant une croissance durable. La certification B Corp indique clairement aux clients, aux investisseurs et aux parties prenantes que l'entreprise est déterminée à avoir un impact positif au-delà de la simple recherche du profit. Elle témoigne d'un engagement en faveur de la responsabilité sociale et environnementale. De nombreux consommateurs sont aujourd'hui conscients de l'impact social et environnemental de leurs achats. La certification B Corp peut attirer ces consommateurs éthiques qui préfèrent soutenir des entreprises en phase avec leurs valeurs. Le fait d'être B Corp rend également notre entreprise plus attrayante pour les employés qui souhaitent travailler pour une organisation qui accorde de l'importance à la durabilité et à la responsabilité sociale. Enfin, être B corp, c'est rejoindre une communauté et trouver de l'aide au quotidien dans nos projets d'impact positifs. Le réseau B Corp nous permet d'établir des relations et des collaborations précieuses pour renforcer l'impact social et environnemental de nos activités.

J.N: La décision d'obtenir la certification B Corp montre à quel point votre vision va au-delà de la simple rentabilité. C'est une reconnaissance de votre engagement envers la durabilité et la responsabilité sociale et environnementale. Et d’ailleurs, l'idée de collaborer et de se nourrir de la communauté B Corp pour améliorer votre impact positif s’inscrit véritablement dans l’esprit du mouvement B Corp. Vous avez su répondre aux attentes de ceux qui valorisent des pratiques plus éthiques et vous attirez certainement des employés qui partagent cette vision. Et justement concernant ta vision du futur, notamment dans un secteur aussi majeur que celui de la technologie pour l’agriculture, quels sont, selon toi, les défis majeurs auxquels vous vous attendez pour l'avenir? Comment envisagez-vous de les aborder pour garantir le développement et la durabilité de votre startup ?

A.D: Le secteur agricole fait face à de nombreux défis et changements : dérèglement climatique, pénurie de main-d'œuvre, irruption de nouvelles technologies, pression de l'État, des médias et des consommateurs, sécurité des données et protection de la vie privée, etc. Le changement climatique continue de représenter une menace importante pour l'agriculture dans le monde entier. L'augmentation de la fréquence et de l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les sécheresses, les inondations et les tempêtes, peut entraîner de mauvaises récoltes, des pertes de bétail et des dommages aux infrastructures agricoles. L'introduction de technologies comme la nôtre, peut réduire les quantités de produits chimiques utilisés ainsi que les émissions de CO2 et peut, de cette façon, ralentir ou réduire considérablement les effets négatifs du changement climatique sur le secteur et le monde en général (l’agriculture compte pour environ 20% des émissions mondiales). Les technologies agricoles telles que la nôtre s'attaquent également au déclin de la main-d'œuvre agricole en automatisant certaines tâches (comme le désherbage autonome). Un investissement dans les nouvelles technologies peut être assez coûteux pour un agriculteur. Avec notre pulvérisateur d'ultra-haute précision ARA, nous offrons une solution à un prix compétitif et, en raison des économies importantes qu'elle permet de réaliser sur les coûts des produits chimiques, les agriculteurs peuvent compter sur un retour sur investissement de quelques années. Pour assurer le développement et la durabilité de notre startup, nous continuerons de nous concentrer sur l'amélioration constante de notre technologie, en développant des partenariats solides avec des acteurs clés de l'industrie et en restant à l'écoute des besoins des agriculteurs pour adapter notre offre en conséquence.

J.N : Aurélien, merci pour avoir partagé ta vision et ta compréhension des enjeux actuels et futurs du secteur agricole. Ce que tu racontes est à la fois alarmant et rassurant. Alarmant en raison des défis monumentaux auxquels fait face l'agriculture, mais il est rassurant de voir des entreprises comme la vôtre prêtes à innover pour trouver des solutions. L’impact du changement climatique sur l'agriculture est un sujet d'inquiétude indéniable. De plus, l'intérêt que vous portez à l’automatisation pour pallier la pénurie de main-d'œuvre dénote une véritable anticipation des besoins. Votre ambition d'offrir une solution respectueuse de l'environnement et accessible financièrement est précisément ce que le milieu recherche. Continuez à aller de l'avant en restant à l'écoute des besoins des agriculteurs et en innovant en conséquence. Bravo pour ce dévouement !

En savoir plus sur Ecorobotix


Vous souhaitez en savoir plus sur la certification B Corp ?



Kommentare


bottom of page